Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
21 novembre 2013 4 21 /11 /novembre /2013 12:49

Parce qu'on oublie parfois de regarder les belles choses qui sont à portée de nos yeux.

Mes-images2-2606.JPG

Plage de l'Ecluse, Dinard, novembre, 17h. Au loin, Saint-Malo.

Repost 0
Published by Orianne Lallemand - dans Ces choses qui nous émeuvent
commenter cet article
12 septembre 2013 4 12 /09 /septembre /2013 07:41

Mes-images2 2269

Ce mardi, nous avons fêté l'anniversaire des doudous de Sacha et Sarah.

Mes-images2-2270.JPG

On ne souffle jamais assez de bougies ;-) Tout le monde s'est régalé.

Repost 0
Published by Orianne Lallemand - dans Ces choses qui nous émeuvent
commenter cet article
19 novembre 2012 1 19 /11 /novembre /2012 14:34

Suite à un week-end plein de surprises, de soleil et d'amitié, j'ai rassemblé avec bonheur  les jolis cadeaux que m'ont fait mes super amis... J'ai juste ajouté le maracas de mon dernier bébé, une de ses adorables ballerines (je craque toujours autant) et quelques coquillages (il n'y en a jamais assez !). Cela donne un autoportrait vraiment très flatteur. Disparues mes imperfections, gommés mes défauts ! Ah, c'est beau, l'amitié ! Pour un peu, je me prendrais pour Mary Poppins !!

P1080785.JPG

Repost 0
Published by Orianne Lallemand - dans Ces choses qui nous émeuvent
commenter cet article
3 janvier 2012 2 03 /01 /janvier /2012 08:42

P1050707.JPG

Quel bonheur de voir que le Père Noël a fait des heureux avec mon Loup ! Bisous à toutes les petites bouilles d'amour, et à Maïa en particulier, pour ce jour de rentrée de classe !

Repost 0
Published by Orianne Lallemand - dans Ces choses qui nous émeuvent
commenter cet article
22 juin 2011 3 22 /06 /juin /2011 12:17

Voici un poème à découvrir, par Paul d'Aubin, historien-poète qui s'émeut des révolutions arabes que nous vivons en ce moment.

Vents de Jasmin
Le vent nous porte du jasmin,
comme l'aube nous porte un rêve
et tous les vents de l'Arabie
font voleter le sable d'or.
Alors, de Tunis au Koweït,
résonne, la rumeur des sables
des peuples en effervescence
mus par la soif de Liberté.
Une torpeur s'est dessillée,
comme l'on sort d’un mauvais rêve,
de cauchemars de soumission,
devant le joug des dictateurs,
qui distribuent quelques faveurs,
et, plus encore, tant de souffrances
aux êtres assoiffés d’air pur,
2
Tous les parfums de l’Arabie,
les ors et les tapis d’orient,
toutes les faveurs extorquées,
les compliments intéressés
ne sauraient longtemps empêcher
que les Peuples ne se réveillent
et encager encor longtemps
tant d’oiseaux bruissant dans leur cage.
Pourtant les gérontes en place,
les dictateurs momifiés,
imbus de leur gloire passée,
font couler le sang sur les places,
pour sauvegarder l’apparence
d’un pouvoir, qui déjà les fuit;
et les transforme , en «âmes mortes.»
et en sépulcres trop blanchis.
Cependant la peur les tenaille,
La peur du vide les rend fous
Face aux jeunesses désarmées.
Et dans la Syrie oubliée
le sang n’attend pas pour sécher
Les nouveaux torrents de colère
et leur moisson de vies fauchées.

Paul d’Aubin, (1er juin 2011)

Repost 0
Published by Orianne Lallemand - dans Ces choses qui nous émeuvent
commenter cet article
24 février 2011 4 24 /02 /février /2011 17:25

Il y a un bon moment déjà, je faisais appel à vous pour ma rubrique "Ces choses qui nous émeuvent". L'idée était que vous puissiez m'envoyer un petit texte ou quelques mots sur ce qui vous remue, vous, dans la vie de tous les jours. Un sourire, une lettre d'un ami, un soleil couchant, les feuilles d'automne, tenir la main d'un enfant, le sourire d'un(e) inconnu(e), que sais-je ! Je reçois aujourd'hui le texte de Philippe sur un artiste breton, Michel Tonnerre. Les mots de l'un m'ont donné envie de découvrir les mots de l'autre...

Je vous laisse découvrir son texte, accompagné d'une chanson de l'artistelink...

"Un soir comme la Bretagne en connait beaucoup :pluie, vent, tempête.Tout près en contrebas, la mer gronde.
Le climat est rude, prête à la mélancolie sans laquelle nulle poésie, nulle littérature ne peut véritablement exister.
Michel Tonnerre chante au Kerr'och café accompagné d'une formation réduite :accordéon, guitare acoustique. C'est peu de dire que l'homme est charismatique : grand , étique, mains princières parées de bagues, vêtu à nul autre pareil et l'un des visages les plus frappants qu'il m'ait été donné de voir, à la fois lumineux et dévasté, altier, habité.
Ce soir-là, dans cette arrière salle de bar d'un autre temps , démunie de scène et d'éclairage , bien de loin de l'apparat des salles de spectacle aseptisées d'aujourd'hui  Michel Tonnerre va livrer un concert fulgurant, bouleversant.
Si l'étiquette chants de marins colle à la peau de l'artiste, le qualificatif est plus que réducteur et même injuste. Certes, certains textes narrent les fastes perdus des mondes mythiques de la piraterie et de la marine à voile mais la poésie du chanteur Lorientais évoque plus largement le voyage, la mort , l'amour , l'ivresse , le sens de l'honneur, les rêves d'enfance, ces grandes affaires de la vie que les Conrad , Melville , Vercel et d'autres encore magnifièrent en leur temps , à une époque ou les mots artiste, écrivain voulaient encore dire quelque chose. Sans conteste, Michel Tonnerre est de ce rang.
Le public se tait, chante, pleure ses rêves perdus puis s'illumine, fierté retrouvée : nous sommes dans la splendeur des choses.
C'est la fin du concert , Tonnerre a tout donné et fidèle à son habitude n'effectuera pas de rappel , cet artifice qu'il juge indigne de lui.Vibrant d'émotion , je quitte rapidement la salle et m'enfonce , le plomb de ma vie changé en or, au cœur de la nuit."
Philippe Défait.

Repost 0
Published by Orianne Lallemand - dans Ces choses qui nous émeuvent
commenter cet article
14 juin 2010 1 14 /06 /juin /2010 10:29

Quelque fois, pour s'émouvoir, il suffit d'un paysage. Je marche sur la plage, il y a le bruit des vagues, un ciel couleur ardoise, la blondeur du sable, le vent sur mon visage, le parfum de la lande... C'est comme si tout s'était combiné à cet instant précis pour être parfait. Et par chance, je suis là. Je ne suis pas dans mes pensées, passées et à venir. Je suis toute entière dans cet instant qui m'est offert, je le savoure, je profite du paysage, pour reprendre une expression banale. Je VIS. Et puis il y a le bruit d'une moto, un promeneur qui s'avance avec son chien, un caillou qui pique mon talon... Et la vie reprends son cours.

P1000873.JPG

Repost 0
7 juin 2010 1 07 /06 /juin /2010 08:54

Voici quelques temps déjà qu'un projet de livre me trotte dans la tête... Pour ce livre-là, qui ne serait pas un livre d'enfant (grande première, donc !), j'irai puiser dans mon inspiration, certes, mais aussi dans la vôtre, dans celle des "autres"... Il s'agit de me livrer, en quelques phrases, une chose qui vous émeut particulièrement. 

L'idée est de répertorier toutes ces choses qui nous touchent, nous bouleversent dans la vie de tous les jours. Car ce qui me touche n'est pas forcément ce qui vous touche, même si je crois que se dessinera très vite un paysage commun d'émotions et d'émerveillements. Que ce projet aboutisse ou non, c'est une idée qui me plaît bien... Je ne me donne pas de délai, cela dépendra du chemin que suivra ce nouveau projet.

Votre contribution peut être anonyme ou non, sachant que je reprendrai vos émotions avec mes mots et ma façon, et sans citer de nom. Vos textes peuvent passer par mon blog ou arriver directement sur ma boîte mail. Quant à moi, j'écrirai ici la plupart de mes textes, au fil des jours et de mon inspiration. Voici donc ma première contribution, je pose la première pierre. Rejoignez-moi quand vous en aurez envie...

Ces choses qui nous émeuvent - Le sourire d'un (ou d'une) inconnu (e) - Je suis dans ma voiture, coincée dans un bouchon, un peu agacée, juste en temps, pas en avance, presque en retard, comme d'habitude. Je commence à m'énerver, je ne suis pas patiente, oh non, je tapote avec mes doigts sur mon volant, je soupire, je m'exaspère toute seule. Je suis prisonnière dans cette file de voitures et je n'aime pas ça. Je regarde à droite, je regarde à gauche. Et soudain, il y a le sourire de cet inconnu dans la voiture d'à-côté. Surprenant, inattendu.  Comme une parenthèse dans le temps. Un sourire tout simple qui désarme mes réticences, fait voler en éclat mes barrières. Et qui dessine sur mes lèvres un beau sourire, en forme de merci. Les voitures redémarrent, je ne suis plus si pressée, j'ai tout mon temps, la vie est belle. J'arrive en retard, forcément, mais de très bonne humeur. J'ai la banane sur le visage et dans le coeur.



 

 

Repost 0

Présentation

  • : Le blog d'Orianne
  • Le blog d'Orianne
  • : Mon métier d'auteure, mes projets, mes rencontres, mes coups de coeur...
  • Contact

Agenda et dédicaces

Salon du livre jeunesse de Montreuil, samedi 29 et dimanche 30 novembre 2014 : dédicaces chez Auzou, Nathan, Casterman et Gautier-Languereau. beau programme!

Salon du livre jeunesse de Ploufragan - du 4 au 6 décembre (scolaires) et samedi 6 décembre 2014 (salon).

Dédicace Cultura Saint-Nazaire - Samedi 31 janvier 2015.

Dédicace Cultura Rennes Chantepie - 14/17h /  25 février 2014. (sous réserve).

Lycée français de Dublin - Rencontres et ateliers du 9 au 13 mars 2015.

Salon du livre de Loudéac - 9 et 10 avril (scolaires) et samedi 11 avril 2015 (salon).

Rencontres écoles et/ou médiathèque de Gennevilliers - Matinée du vendredi 20 mars 2015.

Salon du livre de Paris - Editions Auzou - Samedi 21 et dimanche 22 mars 2015.

Rencontres écoles en pays de Chantonnay - Du 13 au 15 avril 2015.

Lycée français d'Olso - Rencontres et ateliers scolaires du 18 au 22 mai 2015.

Tournée de dédicaces avec Eléonore Thuillier autour du Loup en BELGIQUE : du 17 au 20 juin 2015.

 

 


 

 

Recherche